Ma Photo

A lire sur Coachingleader

  • A lire sur CoachingLeader le blog

Ils parlent de nous

  • Le monde 

  • Europe1_2 

  • Indice_rh

  • Apec_2 Le_figaro

    Copie_de_logo_keljob_3 Logo_france_info_3

Licence

On se connecte?

SOCIAL BOOKMARKS

  • Google Reader or Homepage

    Add to My AOL
    Add to Technorati Favorites!

  • Add to My Yahoo!
  • Add to Netvibes

Blogspro

Qui cherche Trouve

  • French2linkedin

  • Une fois sur Google cliquez sur "web" ou sur "CoachingLeader"

    web coachingleader

CoachingLeader Music

  • Ladies and some gentlemen

Wanted!

Fenêtre sur l'actualité

Référencement

  • Wikio - Top des blogs
  • Slotfrenchweb_3   

  • Boost
  • logo lamoooche annuaire rss
  • Référencé par Blogtrafic
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

webstats

« Le courage, qualité en devenir pour managers | Accueil | +Sept trucs pour bien parler en public »

08 mai 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Isabelle

Véronique, ce que vous dîtes est vrai aussi pour le life coaching. mais j'ai envie de dire que, paradoxalement, le coach a besoin d'être centré non pas sur lui-même mais en lui-même. Je crois que c'est en se centrant sur la profondeur de notre être que nous pouvons le mieux être centré aussi sur l'autre. C'est un sujet important, qui mériterait d'être développé, j'y reviendrai sans doute.
bonne journée,
:-)
isabelle

Veronique de CoachingLeader le blog

Totalement d'accord.Le fait de se decentrer de soi- même veut bien entendu dire ne pas laisser son quotidien , ses problèmes et ses a priori entrer en ligne de compte et brouiller la visibilité que nous pourrions avoir de la problématique posée par le coaché. Par contre, notre identité de coach nous fait puiser au fond de nous-même, et en dehors des outils " objectifs", ce qui va nourrir la relation d'aide qui est avant tout une relation humaine.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.