Ma Photo

A lire sur Coachingleader

  • A lire sur CoachingLeader le blog

Ils parlent de nous

  • Le monde 

  • Europe1_2 

  • Indice_rh

  • Apec_2 Le_figaro

    Copie_de_logo_keljob_3 Logo_france_info_3

Licence

On se connecte?

SOCIAL BOOKMARKS

  • Google Reader or Homepage

    Add to My AOL
    Add to Technorati Favorites!

  • Add to My Yahoo!
  • Add to Netvibes

Blogspro

Qui cherche Trouve

  • French2linkedin

  • Une fois sur Google cliquez sur "web" ou sur "CoachingLeader"

    web coachingleader

CoachingLeader Music

  • Ladies and some gentlemen

Wanted!

Fenêtre sur l'actualité

Référencement

  • Wikio - Top des blogs
  • Slotfrenchweb_3   

  • Boost
  • logo lamoooche annuaire rss
  • Référencé par Blogtrafic
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

webstats

« Telesud: Lady vous écoute | Accueil | Managers créatifs »

23 mars 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ahmed ESSEMLALI

Effectivement, écouter, séparer le fond de la forme, essayer de ressortir les éléments objectifs de ceux qui ne le sont pa du raisonnement de l'autre semble être la démarche la plus appropriée.
Il est vrai aussi que l'appropriation de ce type de démarche est fortement lié au niveau de maturité de la personne et à la densité (qualité) des expériences vécues.
Devant une critique même des plus acerbes, injustifiées, déplacées (à votre sens), il est essentiel de laisser l'autre s'exprimer aussi longtemps qu'il le souhaite sans l'interrompre, de montrer l'attention que vous accordez à ce qu'il dit, de le remercier pour sa contribution car, a priorri, pour vous il cherche à faire avancer votre projet.
Une fois qu'il aura vidé son sac, l'ambiance deviendra plus calme et c'est à ec emoment là que vous pouvez prendre la parole. Intervenez d'abord par vous assurer auprès de lui que vous avez compris ce qu'il vouliat dire, ses objections, ses arguments..., rapplez le contexte, les objectifs (bref le fond du sujet) et continuez. vous êtes pas obligés de répondre à ses objections point par point mais plutôt à celles qui sont directement liées au décor que vous aruriez déjà planté compte tenu des élements de fond.
il n'est pas nécessaire également de lui montre expliitement qu'il a tort. il suffit qu'il le comprenne de manière implicite. ça marche presque souvent. l'orgueil des uns et des autres, leur fierté fait que nous sommes très sensibles à ce genre de situations


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.