Ma Photo

A lire sur Coachingleader

  • A lire sur CoachingLeader le blog

Ils parlent de nous

  • Le monde 

  • Europe1_2 

  • Indice_rh

  • Apec_2 Le_figaro

    Copie_de_logo_keljob_3 Logo_france_info_3

Licence

On se connecte?

SOCIAL BOOKMARKS

  • Google Reader or Homepage

    Add to My AOL
    Add to Technorati Favorites!

  • Add to My Yahoo!
  • Add to Netvibes

Blogspro

Qui cherche Trouve

  • French2linkedin

  • Une fois sur Google cliquez sur "web" ou sur "CoachingLeader"

    web coachingleader

CoachingLeader Music

  • Ladies and some gentlemen

Wanted!

Fenêtre sur l'actualité

Référencement

  • Wikio - Top des blogs
  • Slotfrenchweb_3   

  • Boost
  • logo lamoooche annuaire rss
  • Référencé par Blogtrafic
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

webstats

« Exercice de Coaching:Comment recadrer un collaborateur indélicat? | Accueil | Entreprise et individu: les bénéfices comparés du coaching »

25 juin 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

ALain Theriault

Je suis d'accord avec l'évolution de la perception du coaching. Toutefois, il demeure que plusieurs spécialiste s'improvisent coachs. À ce titre, la fondation sur laquelle repose la formation de coach, jouera ou non, en faveur de l'octroi d'un mandat. Non ?

Veronique Aboghé de CoachingLeader le blog

l'identité et la légitimité du coach reposent effectivement sur sa formation, la reconnaissance de ses pairs, la crédibilité et l'efficacité de son intervention telles que perçues par ses clients.
Un débat pourrait être ouvert sur la formation tant les chapelles les durées de formations varient...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.